Kolectiv’ – Qui sommes nous ?
20 octobre 2017
Janvier 2018 chez Kolectiv
10 février 2018
Show all
Billet d’humeur du 21 ou comment j’ai rejoins la webradio la moins connue de France

Si les années sont des humeurs, Kolectiv est le début d’une découverte. La découverte de ce qu’est la radio, la persévérance, le travail, et l’acharnement tenace de courir après des invités qui ignoraient votre existence jusqu’à votre mail mal structuré et désespéré où vous leur demandez de bien venir témoigner d’un événement inintéressant car, sans eux, vous n’aurez pas d’émission. La découverte de l’esprit d’équipe, de s’insulter continuellement, les yeux pleins d’amours, le cœur serré à la fin de la journée de quitter ce chaleureux chauffage et les brownies vegans qui trônent sur votre bureau comme le seul symbole et motif de votre présence ici.

La découverte des responsabilités, d’accepter que c’est votre devoir de vous lever tôt le matin alors que vous pourriez tout faire depuis chez vous et que, même s’ils ont un humour particulier, vos collègues restent assez sympathiques pour être supportables.

Kolectiv, c’est 2 ans. 2 ans d’Agenda Culturel qui dure dix minutes alors que vous avez pris quatre heures pour l’écrire, 2 ans de l’accent anglais catastrophique de votre directeur et 2 ans que vous lui dîtes sur le ton de l’humour pour lui faire comprendre que, tenant à votre salaire, vous n’en direz pas plus, mais n’en pensez pas moins. 2 ans des Aventures de Ruby, cette websérie uniquement écoutée par les mêmes personnes qui l’ont enregistrée et leur famille après maintes supplications de leur part. 2 ans que des SVE s’entassent dans les couloirs, vous proposent de l’eau avec un accent qui vous broie l’oreille et 2 ans que vous acquiescez sans comprendre ce qu’on vous dit.

Kolectiv, c’est courir après les Aiglons pour leur montrer que l’Aigle n’est pas si morne et triste que ça, et 2 ans qu’on nous esquive sur les parkings des supermarchés.

Finalement, si les années sont des humeurs, je dirai que Kolectiv c’est de la découverte et beaucoup de détermination. D’envie, de bonne volonté, de surprises mais surtout, beaucoup d’amour.

Et finalement, savoir que ça fait 2 ans qu »il y a au moins une personne qui s’intéresse à vous ici, ça fait du bien.

Léa Pillot-Collin

2017-12-21

Comments are closed.